Accueil  ›  Actualités  ›  La Silver économie...

La Silver économie en Lorraine

8 oct. 2015

Le Conseil Régional de Lorraine a lancé le Comité Stratégique de Filière Régional de la Silver économie et le cluster franco-allemand, mercredi 7 octobre 2015, à l’Hôtel de Région à Metz, en présence de Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, et de Elke Ferner, Secrétaire d’Etat parlementaire auprès du Ministre fédéral des Personnes Agées en Allemagne.

  • La Silver économie en Lorraine

En 2030, la France comptera 20 millions de personnes âgés de plus de 60 ans. En Lorraine, ils seront plus de 700 000 soit 220 000 de plus qu’en 2008. En d’autres termes, un Lorrain sur trois sera dans cette catégorie d’âge, contre un sur cinq actuellement. Le nombre des personnes de plus de 80 ans sera ainsi doublé d’ici 2040. L’enjeu est donc primordial  pour la Lorraine.

L’Institution Régionale a identifié la Silver économie comme une opportunité de recherche et de développement économique. Elle s’inscrit dans le Pacte Lorraine au titre de l’action 9 : « Déployer la télésanté et la télémédecine » et « structurer la filière Silver économie ».

  • Un comité lorrain pour la Silver économie

Déclinaison régionale du Contrat de Filière National signé en 2013, le Comité Stratégique de Filière Régional (CSFR) a pour but de structurer les acteurs de la filière Silver économie et créer une dynamique au niveau régional. L’objectif est de mettre en oeuvre des actions concrètes pour développer un ensemble de solutions innovantes permettant de prolonger l’autonomie des personnes âgées et favoriser leur maintien à domicile.

Pour faire émerger des projets fédérateurs en Lorraine, le Comité Stratégique de Filière Régional a identifié 6 axes clés :

  • Prévenir la perte d’autonomie en adaptant le logement des personnes, en leur faisant accepter l’innovation, en proposant de nouveaux modèles économiques
  • Développer l’économie et innover (pour le maintien à domicile, autour des prestations sociales,  autour de la e-santé…) : le CSFR doit définir et mettre en place un écosystème optimal permettant à nos entreprises de devenir leaders sur le marché des innovations technologiques appliquées
  • Tourisme : développer une offre attractive pour les seniors, notamment autour de des stations thermales de Lorraine 
  • Mettre en place un cluster franco-allemand en regroupant les acteurs sarrois et lorrains de la Silver économie pour répondre aux besoins de demain en y associant les usagers, le monde médico-social, les entreprises et les Institutionnels. L’objectif est de créer de nouveaux marchés pour les entreprises.
  • Améliorer la formation : des aidants, des professionnels, des étudiants en mettant en place des formations adaptées aux métiers de demain autour des personnes âgées
  • Structurer la filière : le CSFR doit permettre de mettre en place une action coordonnée des acteurs de la filière.

Pour illustrer la collaboration entre les acteurs du monde économique et médico-social, le Comité Stratégique de Filière Régional sera co-présidé par Thierry Chapusot, Président de Pharmagest Interactive, Président du groupe Welcoop et Albert Lautman, Directeur de la CARSAT Nord Est. Des groupes de travail vont être mis en place pour décliner une feuille de route sur 2015-2016.

  • Un cluster franco-allemand

La création d’un cluster franco-allemand s’inscrit dans les actions du Contrat de Filière National de la filière Silver économie visant à faire émerger une Silver-vallée déclinée au sein de la Stratégie Allemagne de la Lorraine.

Le projet de cluster franco-allemand regroupe le Conseil Régional de Lorraine, le Comité Stratégique de Filière Régional et le réseau sarrois Ambient Assisted living (AAL), porté par Monsieur Langguth, Professeur à l’Université de Sarrebruck.

Soutenu par les Institutions sarroises, le réseau AAL regroupe plus d’une centaine de partenaires concernés par les questions du vieillissement ; il vise à créer de manière collaborative le marché de la santé, avec des produits répondant aux besoins économiques mais aussi sociaux des bénéficiaires. Il intervient en conseil et accompagnement de proximité, en formation, en recherche appliquée.

L’objectif est de faire de ce cluster franco-allemand le cœur :

- d’une stratégie industrielle commune entre la France et l’Allemagne pour développer un cluster d’entreprises dans le champ de la Silver économie

- d’une illustration des avancées en termes de développement économique et d’emplois tant dans le secteur industriel que tertiaire entre l’Allemagne et la France

- d’un réseau d’échanges autour du monde médico-social (structures de soins, d’aides à domicile), des usagers, des hôpitaux, des entreprises, des universités et des collectivités…

- d’une première Silver région transfrontalière.

Pour renforcer la dimension transfrontalière de ce projet ambitieux et profiter des opportunités de financements européens, ce cluster sera construit à travers d’une candidature au programme Interreg V A.

Pour conserver le partenariat à l’initiative du projet et l’équilibre franco-allemand, le le Conseil Régional de Lorraine pilotera la mise en relation entre les différents partenaires dans le cluster, le Deutsche Gesellchaft fur Internationale Zusammenarbeit (GIZ) sera coordinateur du projet.

  • Les acteurs de la Silver économie en Lorraine

La filière Silver économie en lorraine est structurée autour de 3 porteurs de projets :

-PRESTES, Pôle de RESsources pour les Technologies de la Santé, il s’agit d’une association d’entreprises spécialisée dans l’accompagnement de nouveaux projets et la création de nouveaux produits. Les thématiques investies par le PRESTES sont les TIC et les autres technologies du secteur de la e-santé, notamment pour le maintien à domicile des personnes dépendantes.

Le PRESTES assure l’ingénierie de projets. Il est accompagné par l’Etat (DIRECCTE) et le Conseil Régional dans le cadre du Pacte Lorraine.

-SAILOR, Santé, Autonomie et Innovation en Lorraine, est un projet porté par l’URIOPSS, l’Université de Lorraine et la fondation NIT. Il s’agit d’un laboratoire d’idées, un espace collaboratif, qui a vocation à réunir l’ensemble des acteurs (institutions, associations, entreprises, citoyens, universitaires…) autour de temps d’échanges et de créativité, pour favoriser la mutualisation des savoirs et des compétences.

SAILOR intègre la question du vieillissement au sens large. Le projet est identifié comme un lieu de réflexion et de veille ; il explore 4 axes de réflexion : les nouveaux lieux de vie, les modèles de pilotage alternatifs,  les métiers de demain, et les modèles économiques pérennes.

Le projet SAILOR est accompagné par l’Etat (ARS) et la Région.

-L’Institut de l’Autonomie (IA) est un projet porté par le Conseil Départemental de Moselle et Iseetech. Il vise à accompagner des projets individuels de création, de développement ou d’implantation d’entreprises, à créer de nouveaux produits et assurer le transfert de technologies autour de 4 thématiques : la mobilité, l’accessibilité et la domotique, ingénierie biomédicale et l’aide à la gouvernance et la logistique hospitalière.

L’Institut de l’Autonomie est soutenu par le Conseil Régional de Lorraine au titre du Pacte Lorraine.

Le Conseil Régional